le logo de Socratic point Dev

gRPC pour dotnet : effritement du monopole du protocole REST

mardi 21 juillet 2020 par SocraticDev

[Développé principalement par Google], gRPC est un framework RPC haute performance open source moderne qui peut s'exécuter dans n'importe quel environnement. Il peut connecter efficacement les services dans et entre les centres de données avec une prise en charge enfichable pour l'équilibrage de charge, le traçage, la vérification de l'état et l'authentification. Il est également applicable dans le dernier kilomètre de l'informatique distribuée pour connecter des appareils, des applications mobiles et des navigateurs aux services backend.

L'écosystème Microsoft a fêté, en juin dernier, l'arrivée d'une version prête à la production du protocole gRPC. Le runtime .net core prend donc du galon grâce l'ajout d'une implémentation complète du protocole d'appels de procédure distante (RPC - Remote Procedure Call) utilisé à l'interne par Google depuis des années.

Un appel de procédure distante, dans le cadre de systèmes informatiques distribués, est l'événement où un système déclenche l'exécution d'une procédure sur un système localisé à une différente adresse que la sienne. Du point de vue du programmeur lisant le code source, bien que ce ne soit pas le cas, on peut imaginer cette procédure distante comme s'exécutant sur le poste local. Toutefois, en raison de l'utilisation d'un réseau, ce genre de procédure est moins fiable et plus lente. La plupart des grandes entreprises oeuvrant principalement sur Internet utilise une forme ou une autre de RPC : Facebook a développé Apache Thrift alors que WhatsApp utilise les fonctionnalités intrinsèques du langage Erlang.

L'intérêt pour cette technologie plutôt ancienne s'explique par la popularité croissante des architectures orientées services (SOA) et l'arrivée de la technologie prometteuse webAssembly dans le porte-feuille techno de Microsoft.

La fin prochaine du protocole HTTP REST ?

L'arrivée de gRPC sur le web signe probablement la fin de la toute-puissance des APIs REST. Les exigences de performances et d'interopérabilité pour les systèmes modernes favorisent ce nouveau venu.

  • gRPC l'emporte en termes de performances. Il assure la transmission de messages légers sous forme binaire alors que REST transmet des chaînes de caractères au format JSON qui sont plus lourdes sur le réseau. Cela fait une différence notable pour les smartphones
  • Tous les framework gRPC assure une génération de code impeccable pour la construction de clients et serveurs de messages binaires. La génération automatique de ces entités critiques permettra aux développeurs d'économiser un temps précieux ... et d'éviter les erreurs difficiles à diagnostiquer !
  • Un peu comme le framework WCF de Microsoft, gRPC impose le respect de spécifications strictes. Les APIs HTTP avec messages JSON n'impose aucune spécifications. Ainsi, les développeurs web d'aujourd'hui sont constamment en train de débattre à propos des verbes HTTP ou des codes de retour appropriés. gRPC assure une expérience consistante sur toutes les plate-formes et à travers toutes les implémentations.
  • gRPC, via le protocole HTTP/2, supporte tous les types de streaming : unitaire, serveur-vers-client, client-vers-serveur et bi-directionnel
  • gRPC permet au client de gérer le comportement des procédures distantes : deadlines, timeouts et cancellations
Cas d'utilisation
  • Micro-services où la faible latence et le haut début sont de rigueur de
  • La communication point-à-point bi-directionnelle en temps réel
  • Les environnements polyglottes où plusieurs langages de programmation sont utilisés : gRPC offre des frameworks complets dans plusieurs langage.
  • Les environnements où la capacité du réseau est limité. Un message gRPC sera toujours beaucoup plus léger qu'un JSON
Faiblesses de grpc
  • Les navigateurs modernes ne supportent pas gRPC à l'heure actuelle. Le pari de Microsoft est de favoriser l'adoption du framework Blazor qui, lui, propose un client web compatible avec gRPC
  • Les messages échangés par un client et un serveur, étant des buffers binaires, ne sont pas lisibles par un humain
  • gRPC a des limitations en termes de broadcast en temps réel sur un réseau. Pour ce cas d'utilisation, un framework comme SignalR est plus approprié
  • Parce qu'elle nécessite des clients HTTP/2, la communication inter-processus est mieux servie par d'autres technologies pouvant s'en passer. Par exemple, Microsoft utilise des pipes comme méthode légère de communication rapide entre processus.
Source

https://docs.microsoft.com/en-us/aspnet/core/grpc/comparison?view=aspnetcore-3.1

https://grpc.io/