le logo de Socratic point Dev

Jamais sans mon oncle néerlandais

dimanche 16 février 2020 par SocraticDev

En lisant le livre "The Last Lecture" de Randy Pausch, le lecteur accompagne les derniers mois d'un homme se préparant à quitter la vie.

Randy Pausch (1960-2008) était un professeur américain spécialiste de l'interface homme-machine et des mondes virtuels. Il est surtout connu pour sa dernière conférence (Last Lecture) donnée le 18 septembre 2007. Dans un dernier effort pour transmettre son expérience humaine, il relate des épisodes de sa vie et les leçons reçues via maintes tribulations.

On t'a abandonné

L'auteur revisite son enfance afin de dresser un bilan : a-t-il accompli ses rêves d'enfance ? Un de ses rêves était de devenir footballer professionnel dans la NFL. Ce fut un échec. Mais il a beaucoup appris de Coach Graham. Cet entraîneur qui insistait sur l'apprentissage des fondements (fundamentals) du sport et qui, surtout, ne ménageait pas ses protégés.

Un jour Coach Graham a fait répéter des manoeuvres à Randy. Sans succès. Coach Graham l'a donc obligé à rester sur place après la pratique et faire des push-ups.

l'assistant : "Le Coach t'a fait la vie dure aujourd'hui, n'est-ce pas ?"

Randy : (faiblement ) "oui..."

l'assistant : "C'est une bonne chose. Quand tu déconnes et que personne ne dit rien ça veut dire qu'ils ont abandonné avec toi."

"Cette leçon est restée avec moi toute ma vie. Quand on constate qu'on fait le con et que personne ne se donne la peine de nous le faire remarquer, c'est une mauvaise situation. Peut-être que tu ne veux pas l'entendre, mais ceux qui te critiquent sont souvent ceux qui t'aiment et se soucient de toi et veulent que tu deviennes meilleur."

L'oncle néerlandais

Les relations humaines sont de plus en plus factices. Le politiquement correct, la fausse positivité et la prudence professionnelle nous empêchent trop souvent de donner des rétroactions honnêtes (honest feedbacks). Il existe une expression anglaise qui désigne une personne donnant des rétroactions honnêtes : 'Dutch Uncle'.

Je me reconnais en Randy Pausch qui se décrit comme quelqu'un ayant la langue bien pendue qui ne se gêne pas pour faire connaître son opinion. Son directeur de recherche à l'University Brown, Andy van Dam (un Néerlandais !) lui a offert cette remarque : "Randy, c'est vraiment dommage que les gens te perçoivent comme quelqu'un d'arrogant parce que ça va limiter ce que tu seras en mesure d'accomplir dans la vie."

"La formulation était parfaite. Il me disait 'Randy, tu agis comme un connard.' Mais de façon à me garder ouvert à sa critique. [...] J'aime penser que mes défauts tombent sous la catégorie 'sociale' plutôt que 'morale'. Et j'ai été chanceux de bénéficier de gens comme Andy qui se souçiaient assez de moi pour me dire les choses que je devais entendre."

Randy Pausch s'est éteint à la maison le 25 juillet 2008.

Source :

https://www.goodreads.com/book/show/40611510-the-last-lecture

https://www.wikiwand.com/fr/Randy_Pausch