le logo de Socratic point Dev

La petite révolution .Net Core

jeudi 6 août 2020 par SocraticDev

.Net Core (prononcé "dot net core") est à la fois un framework de développement open-source et un environnement d'exécution (runtime) arrimé sur une machine virtuelle. C'est-à-dire que le code VB, C# ou F# est compilé en un langage-machine intermédiaire, bytecode, pour ensuite être exécuté par le runtime CLR (Common Library Runtime). Contrairement à du code compilé en code-machine (C ou C++), la machine virtuelle gère elle-même les particularités du hardware sur lequel l'application est exécutée. Aussi, diverses optimisations deviennent possibles dont celles assurées par la compilation à la volée JIT (Just In Time compilation).

Juin 2016 marque la première version de .Net Core. La grande nouveauté est de permettre l'exécution d'applications sur d'autres systèmes d'exploitation que Microsoft Windows : Linux et MacOs. De plus, il n'est plus nécessaire d'avoir installé le runtime .Net sur les machines hôtes. Il est possible de livrer l'application en mode stand alone. C'est-à-dire qu'on accompagne l'exécutable de toutes ses dépendances. .Net Core permet le développement d'applications véritablement portables.

Avec .Net Core, le développement de l'éditeur de code Visual Studio Code ainsi qu'avec l'achat de Github.com et npm, Microsoft s'aligne aggressivement sur le créneau open-source.

C'est un immense avantage pour les programmeurs oeuvrants déjà dans l'environnement Microsoft. La stratégie du géant de Redmond leur ouvre la porte à l'environnement Linux. Bien que Microsoft domine le domaine des postes clients, l'univers de la computation sérieuse abritée sur des serveurs robustes et performants est le fief de Linux. Par exemple, l'utilisation du framework de développement web ASP MVC permettant de développer facilement des solutions web évolutives ne sera plus limitée à un environnement de production coûteux (licences dispendieuses de Microsoft Server), mais pourra être mis en production sur un simple serveur Linux à peu de frais.

Une fois installée sur le poste du développeur, la sdk de .Net Core est accessible via la ligne de commande. La création de projets, de librairies et la compilation se fait aisément en ligne de commande. Cela a pour avantage de nous libérer du mammouth Visual Studio pour adopter un éditeur de texte plus léger.

Il n'en demeure pas moins que le passage à .Net Core nécessite des adaptations. Par exemple, en ASP NET, on était habitué de pouvoir visualiser nos modification apportées dans le code d'une View (fichiers .cshtml) en rechargeant la page. Toutefois, en Razor core, nous aurons à adapter notre fichier de démarrage startup.cs afin d'injecter spécifiquement la composante de compilation razor à notre container de services.

Adoptez .Net Core le plus tôt possible et apprenez à vous adapter sans stress. N'attendez pas d'être obligé à apprendre. Car .Net Core deviendra le runtime privilégié à partir de la version .Net 5.

En plus d'ajuster votre expérience de développement pour la rendre semblable à ce que vous viviez dans avec le .Net standard, il faut absolument aller plus loin et s'inspirer de l'expérience de développement des framework JavaScript propulsés par NodeJS : VueJs, GatsbyJS, etc. Par exemple, en plus de corriger, en .Net core, le fait que la View n'était pas compilée au runtime, j'ai ajouté le plugin Westwind.AspnetCore.LiveReload afin de provoquer un rafraîchissement de la page à chaque fois que le système remarque une différence dans la View.

La touche F5 de votre clavier vous remerciera !

Sources

.NET Core

Getting started with .NET for Linux

Introducing .NET 5

Live Reload Middleware for ASP.NET Core

Building a Live Reload Middleware Component for ASP.NET Core