le logo de Socratic point Dev

Ne traverse jamais le Pont des Soupirs à moins d'être vraiment indispensable

samedi 23 janvier 2021 par SocraticDev

Dans l'Italie de la Renaissance, les petites cités-états du nord étaient constamment en guerre les unes avec les autres. Ces villes étaient commercialement prospères mais manquaient de ressources militaires appropriées. Ainsi, ils ont externalisé les tâches militaires à des entrepreneurs extérieurs; aux mercenaires appelés Condotierre.

Francesco Bussone, comte de Carmagnole (1382 - 5 mai 1432), était un condotierre célèbre et couronné de succès à la solde de la famille Visconti (duché de Milan). Lorsqu'on lui donna les rênes d'une armée, il a rapidement maîtrisé Bergame, Brescia, Parme, Gênes et d'autres villes. Soucieux de ses ambitions, les Viscontis le démit de ses fonctions militaires et lui confèrent le poste de gouverneur de Gênes. Mécontent de la manière dont il fut traité par les Viscontis, le comte Carmagnole se lie d'amitié avec Francesco Foscari, le nouveau doge de Venise en 1425. Venise craint les ambitions des Viscontis et veut mener une offensive rapide et décisive sur Milan avec l'aide des Florentiens.

Mais si la République de Venise était désireuse d'opérations rapides et concluantes, il était de l'intérêt de la Carmagnole, comme d'ailleurs de tous les autres soldats de fortune, de faire durer le plus longtemps possible les opérations, d'éviter des opérations décisives, et pour libérer tous les prisonniers rapidement. En conséquence, la campagne s'est prolongée interminablement, certaines batailles ont été gagnées et d'autres perdues, des trêves et des traités de paix n'ont été conclus que pour être violés, et aucun résultat définitif n'a été obtenu. rre pour la famille Visconti (duché de Milan). Lorsqu'on lui a donné les rênes d'une armée, il a rapidement maîtrisé Bergame, Brescia, Parme, Gênes et d'autres villes. Soucieux de ses ambitions, les Viscontis le démit de ses fonctions militaires et lui confèrent le poste de gouverneur de Gênes. Mécontent de la manière dont il fut traité par les Viscontis, le comte Carmagnole se lie d'amitié avec Francesco Foscari, le nouveau doge de Venise en 1425. Venise craint les ambitions des Viscontis et veut mener une offensive rapide et décisive sur Milan avec l'aide des Florentiens.

Admiré et aimé de tous, en 1442, le comte Carmagnole est invité à dîner au palais des Doges. Une fois à Venise, les gardes ont ouvert la voie. Mais après avoir traversé le Pont des Soupirs, il se rendit compte qu'ils ne l'emmenaient pas au palais mais au donjon. Il a été condamné à mort pour trahison contre la république et décapité le lendemain sur la place Saint-Marc à la stupéfaction de la foule, surprise par un changement si soudain du sort.

Homme de talent, sa grande erreur a été de ne pas voir qu'il ne pouvait pas faire avec un gouvernement solvable et fort ce qu'il pouvait avec des tyrans en faillite sans ressources militaires, et que l'astucieux Visconti avait l'intention de le ruiner pour son abandon.

"Il avait pris son pouvoir pour acquis sans s'assurer qu'il était vraiment indispensable."

sources

Robert Greene (1998), "The 48 Laws of power"

https://www.wikiwand.com/fr/FrancescoBussoneda_Carmagnola