le logo de Socratic point Dev

Neuromancer partie 2

dimanche 5 juin 2022 par SocraticDev

(mis-à-jour: jeudi 2022-06-17)

chapitre 3 (partie 2 - L'expédition shopping)

À la fin du chapitre 3, Case se sera connecté au cyberespace, à la Matrice.

Matrix - A ses racines dans les jeux d'arcade primitifs. Les premiers programmes graphiques et l'expérimentation militaire avec des vérins crâniens.

cyberespace - Une hallucination consensuelle vécue quotidiennement par des milliards d'opérateurs légitimes, dans toutes les nations, par des enfants à qui l'on enseigne des notions mathématiques, etc.

the Finn

Molly et Case intégre un nouveau membre à l'équipe: le Finlandais. Officieusement, le dos d'Armitage, ils consultent le Finlandais pour scanner leur corps. Ont-ils reçu de nouveaux implants dont ils n'étaient pas au courant ? Molly commence et confirme une liste d'implants connus. Le Finlandais révèle, à propos de Case

"Le gars est vierge. Des soins dentaires bon marché, c'est tout."

Ils discutent également de l'identité et des objectifs d'Armitage. Le Finlandais révèle qu'Armitage ne fait que suivre les ordres. De qui? Il ne sait pas. Mais il sait que les ordres ne viennent pas d'un gouvernement, de la mafia japonaise ou d'un grand conglomérat japonais (zaibatsu).

Molly

Molly amène Case à Manhattan pour un vrai petit-déjeuner. En fait, son objectif principal est de rendre visite au Finlandais.

Case remarque que Molly est chez elle à the Sprawl. Le Sprawl, également connu sous le nom de BAMA (Boston-Atlanta Metropolitan Axis), est une zone urbaine où la matrice et les données circulent à fort volume. Surtout dans quelques pâtés de maisons de Manhattan et dans une zone industrielle centenaire d'Atlanta.

"son Sprawl n'était pas le sien [...] Elle l'avait conduit à travers une douzaine de bars et de clubs qu'il n'avait jamais vus auparavant, s'occupant des affaires, généralement avec un simple signe de tête. Maintenir les relations."

Case

Case a du mal à se souvenir de son voyage de retour du Japon. Seuls les aéroports et quelques virées shopping avec Molly Narita, Schipol, Orly. Il se souvient d'un voyage en train avec Molly vers leur destination finale :

Une grande salle vide. "Des murs vides, pas de fenêtres, une seule porte en acier peinte en blanc. Les murs étaient recouverts d'innombrables couches de peinture au latex blanc. Espace d'usine."

Armitage

Armitage ajoute des précisions sur la mission de Case. Plus précisément à propos de ses traitements médicaux: un nouveau pancréas et un traitement ayant guéri son système nerveux affaibli.

Armitage explique que, pendant la chirurgie, quinze sacs de toxine contenant une mycotoxine ont été "collés à la muqueuse de diverses artères principales". Les sacs se désintégreront lentement et libéreront une toxine similaire à celle dont Case avait été victime. Des toxines qui avaient détruit son système nerveux.

Ce n'est qu'après la fin de cette mission qu'Armitage apportera un remède à cette situation difficile.

Case est désormais l'otage de cette nouvelle dépendance.

chapitre 4 - le braquage

Dans le chapitre 4, le duo Case et Molly entre en action en mettant en place et en exécutant un braquage dans le bâtiment Sense/net. Case s'est immergé dans Matrix pendant 9 bons jours, mais l'action est considérablement raccourcie en un chapitre serré. La mission d'Armitage consistait à mettre la main sur Dixie Flatline : une "construction" stockée dans la bibliothèque du bâtiment Sense/net.

Une construction est "Un enregistrement ROM d'une personnalité qui permet une reconstruction de cette personne."

Case est resté dans le loft accroché à son Sendai et SimStim. Un SimStim est un moyen d'incarner une autre personne ; ressentir ses sensations. Case incarnait Molly qui s'est déplacée à travers le Sprawl pour préparer et exécuter le braquage. Il peut sentir ce qu'elle ressent, voit ce qu'elle voit. Mais ne peut pas communiquer avec elle; dites-lui quoi faire.

Pendant 9 jours, il est resté dans le cyberespace ou dans la peau de Molly.

Sur un marché électronique, Molly a rencontré Larry. Un personnage louche qui l'a mise en contact avec les Panther Moderns.

Les Moderns sont "un groupe mondial d'adolescents hackers et farceurs, qui peuvent être achetés par des groupes extérieurs".

Ils aideront Molly à créer le chaos dans le bâtiment Sense/net afin de voler la construction de Dixie Flatline. Un trait notable des Modernes est leurs tenues de camouflage ; ils peuvent se fondre dans l'environnement comme des caméléons !

Molly a été grièvement blessée pendant le braquage. Pour s'échapper du bâtiment, elle a dû engourdir sa douleur avec des endorphines. Puis elle a été opérée.

De retour au loft, Armitage a reçu la construction de Yonderboy (le leader des Panther Moderns) contre une grosse pile d'argent en guise de paiement.

Youderboy explique à Armitage pourquoi il ne compterait pas l'argent :

"Vous allez payer. Vous êtes un Monsieur Qui. Vous payez pour en rester un. Pas un Monsieur Nom."

Malgré cela, Yonderboy délivre un message à Case. Un nom.

Wintermute.

chapitre 5 - Tessier-Ashpool

Nous en apprendrons plus sur la puissance derrière l'opération pour laquelle Case a été engagé au chapitre 5.

Tessier-Ashpool

Molly avait chargé les Panther Moderns d'enquêter sur Armitage. Après le braquage, son chef Youderboy a présenté à Case la réponse : MUET D'HIVER. De retour à New York, Case et Molly rendent visite au Finlandais pour poursuivre leur clandestinité enquête sur Armitage.

"Wintermute est une intelligence artificielle. Basée à Berne, elle possède la citoyenneté suisse. Wintermute contrôle Armitage, mais, parce que les IA ne sont pas autorisées à être autonome, Molly et le Finlandais supposent qu'il s'agit des propriétaires de Wintermute, Tessier-Ashpool S.A., propriétaire du mainframe et des logiciels, qui tirent les ficelles."

Tessier-Ashpool S.A. est un cabinet d'avocats, une société écran créée pour représenter et protéger les intérêts de la famille Tessier-Ashpool. Cette famille possède Freeside : "Une énorme colonie spatiale en orbite au-dessus de la Terre".

Cette famille est composée de membres de la famille décédés qui sont congelés et ramenés à la vie en alternance pour gérer les affaires familiales.

Dixie-Flatline

De retour au loft, Case se connecte à Dixie Flatline. Il remarque le construct n'a pas de mémoire à court terme. C'est une ROM. C'est une collection finie de souvenirs. Dixie était le mentor de Case lorsqu'il a commencé sa carrière. Ses souvenirs sont utiles à Case pour apprendre de nouvelles informations sur la Matrix et Armitage.

"Mémoire en lecture seule. Un type de stockage informatique qui est plus ou moins immuable. La construction de Dixie, par exemple, est ROM - sa personnalité est déjà fixé et non développable. Contraste avec RAM."

chapitre 6 - Armitage

Branché sur Dixie Flatline, Case plonge dans le passé d'Armitage. Il decouvre Armitage était le colonel Willis Corto. Les États-Unis avaient envoyé Corto et son équipage attaquer la Russie dans une opération appelée "Screaming Fist". C'était essentiellement un piège mortel parce que on savait que la Russie avait le pouvoir de se défendre contre cette attaque.

Pour faire court, le colonel Corto était défiguré et gravement mutilé. Il a témoigné devant le Congrès au sujet de la trahison. Après cela, il a été impliqué dans des missions, telles que les meurtres à forfait. Enfin impliqué dans un crime en France, il s'est retrouvé dans un hôpital psychiatrique avec un diagnostic de schizophrénie.

Il a été guéri par une thérapie expérimentale, a disparu, et maintenant il est Armitage.

A la fin du chapitre 6, Armitage appelle pour annoncer qu'ils vont à Istanbul.

chapitre 7 - Riviera

Le Finlandais, Case et Molly se retrouvent à Istanbul pour une mission d'enlèvement.

Leur cible est Riviera. Riviera a un savoir-faire spécifique. Il peut projeter des hologrammes réalistes; créer illusion et hallucination chez les autres. Comment? Il s'est fait remplacer un poumon par des implants qui lui donnent ce pouvoir.

Aidés par un "guide" local, Terzibashjian, ils le capturèrent dans un marché alors qu'il était au marché pour acheter sa drogue préférée.

Armitage leur dit de faire leurs valises pour leur prochaine destination : le Freeside.

"Une énorme colonie spatiale en orbite au-dessus de la terre. Abritant, entre autres institutions, la Villa Straylight et la famille Tessier-Ashpool."

À la fin de la deuxième partie, Wintermute tend la main à Case en faisant sonner un téléphone public à l'hôtel : "Bonjour Case... Wintermute, Case. Il est temps de parler.[...] N'est-ce pas tu veux parler, Case?".

Fin de la deuxième partie

traduit de l'anglais par Google Translate

sources